Logo
LES ENTARTISTES

membres de l'Internationale des Anarchos-Pâtissiers


Accueil Manifestes Communiques Scrutin Entart-Liste Liens Courrier
 
Archives: Articles de Presse

La Presse 22 Mai 1998

Une tarte à la crème pour Jacques Duchesneau

Plus de 2000 personnes au lancement de sa campagne à la gare Windsor

Jacques Duchesneau, chef de Nouveau Montréal, se faufilait habilement entre les groupes, serrant des mains et saluant des amis, venus nombreux assister au lancement de sa campagne à la gare Windsor, hier. Tout baignait dans l'huile, quand tout à coup, vlan! il a reçu une tarte à la crème en plein visage. Surpris, décontenancé, M. Duchesneau s'est engouffré dans les toilettes pour se laver et se recoiffer vite fait, accompagné de ses collaborateurs qui étaient, eux, dans tous leurs états.

Revenu de ses émotions, M. Duchesneau, le cheveu un peu aplati, a choisi de blaguer. Il s'est comparé à Bill Gates, le président de Microsoft, qui a subi, il n'y a pas très longtemps, le même traitement...en Belgique. "C'est moins pire que de se faire couper la moustache, a lancé M. Duchesneau devant ses partisans. J'aime bien la crème, mais pas dans le visage!"

Les soupçons se sont vite tournés vers François Yo Gourd, chef du Parti Rhinocéros, aperçu dans la foule entre deux paniers de pretzels. Mais l'"attentat" a été revendiqué par le groupe Les Entartistes du Québec qui, dans l'énervement, ont oublié de distribuer leur communiqué qu'ils ont finalement envoyé à La Presse par télécopieur, à la suite d'un appel anonyme.

"The pie is the limit! T'auras ta tarte, la tarte!" ont-ils écrit, promettant de s'attaquer à d'autres politiciens, tels Jean Charest, Jean Chrétien et Lucien Bouchard, dont les visages apparaissent sur leur site Web.

Tarte à la crème ou non, Jacques Duchesneau a fait les choses en grand pour le lancement de sa campagne. Plus de 2200 personnes, selon les organisateurs de Nouveau Montréal, s'étaient rassemblées dans le grand hall de la gare Windsor. Pendant que la chorale de l'Accueil Bonneau chantait à tue-tête la chanson de Gerry Boulet, Toujours Vivant, bloquistes, péquistes, fédéralistes, catholiques de la CECM, ex-militants du RCM et de Vision Montréal, sirotaient un verre tout en devisant. Au total, l'événement aura coûté entre 20 000$ et 30 000$.

Quinze candidats ont étés présentés par Claire Pimparé, la Passe-Carreau de Passe-Partout, devenue, l'espace d'une campagne électorale, "l'accompagnatrice" de Jacques Duchesneau (...).

Michèle OUIMET

 
 

 page précédente page suivante 
QUE QUI PEUT PUISSE!