Logo
LES ENTARTISTES

membres de l'Internationale des Anarchos-Pâtissiers


Accueil Manifestes Communiques Scrutin Entart-Liste Liens Courrier
 
Archives: Articles de Presse

La Presse 23 Mars 1999

Histoire d'un entartage: Roger D. n'est pas fâché

Les téléspectateurs n'ont vus que le résultat: le président de La Presse, Roger D. Landry, le visage et l'habit couverts de crème, assis au milieu dpune rangée.

Hier, M. Landry racontait l'histoire -quoi de plus normal dans un gala de l'humour- se sont glissés dans sa rangée. Et vlan! Deux tartes. Dont l'une a abouti sur les genoux de Michel Côté, assis juste derrière lui. Les clowns ont pris la fuite.

Hier, un communiqué des entarteurs rappelait la prestation de M. Landry dans le film Le Temps des Bouffons réalisé un soir de party chic au Beaver Club par le cinéaste Pierre Falardeau. Le communiqué affirme que M. Landry a été le clown de la soirée, devenant le premier homme d'affaires québécois à être entarté.

Les entartistes espèrent qu'un prix surprise sera remis chaque année.

La Presse était un des commanditaires du gala. M. Landry va-t'il retirer la commandite du journal au prochain?

"Non" a-t'il répondu. Il a ajouté que le cinéaste Pierre Falardeau n'a pas compris son humour au Beaver Club. "L'expérience de dimanche soir m'a apporté un peu d'humilité", a-t'il conclu, précisant que la notoriété comporte toujours des risques.

Hier, il téléphonait en s'identifiant: "Ici le pâtissier de La Presse."

Louise COUSINEAU

 
 

 page précédente page suivante 
QUE QUI PEUT PUISSE!