Logo
LES ENTARTISTES

membres de l'Internationale des Anarchos-Pâtissiers


Accueil Manifestes Communiques Scrutin Entart-Liste Liens Courrier
 
Archives: Articles de Presse

La Tribune de Sherbrooke 21 Janvier 2000

Les entartistes oseront-ils frapper de nouveau?


Les entartistes frapperont-ils de nouveau même si deux membres de leur commando devront prochainement répondre de leurs gestes devant les tribunaux?

Les entartistes sont ces clowns qui écrasent des tartes à la crème au visage de personnalités publiques devant les caméras. Ils ont sévi 12 fois en 12 mois, et une rumeur à l'effet qu'ils pourraient récidiver aujourd'hui même à Sherbrooke s'est répandue comme une traînée de poudre au cours des dernières heures.

Cette rumeur peut être attribuable au fait que le nom du chef du Parti libéral du Québec, Jean Charest, se retrouve en tête du scrutin d'entartement des irrévérencieux personnages depuis quelque temps déjà. Un classement est établi à partir des suggestions faites par le public qui visite le site Internet des entartistes. Or, Jean Charest mène allègrement avec 45 votes, suivi de Jean «Pepper» Chrétien avec 27. Les entartistes ont donc dans leur mire le député du comté de Sherbrooke, qui pourrait hériter de la première «tarte» de l'année.

Les enfoirés d'entartistes ont beau vouloir faire rire le public en écrabouillant une tarte à la crème au faciès des célébrités qui leur semblent antipathiques, et ce dans tous les domaines de la société, il reste que les personnes qui voient leur nom apparaître sur cette liste ne la trouvent pas drôle du tout. Et elles sont évidemment sur leurs gardes.

A la Sûreté du Québec, on m'a confirmé hier avoir eu vent de cette rumeur à l'effet que les entartistes pourraient frapper aujourd'hui alors que Jean Charest participera à une activité qui se déroulera à compter de 10h30 au siège social de la Société Saint-Jean-Baptiste, à Sherbrooke.

«Nous sommes toujours présents lorsque le chef de l'opposition se déplace, mais disons que nous aurons les yeux encore plus ouverts...», m'a avoué un policier de la SQ qui suivra Jean Charest pas à pas aujourd'hui. Le chef du PLQ s'amène à Sherbrooke avec ses gardes du corps habituels, et la Sûreté du Québec assistera ces derniers dans leur travail.

Ce même agent de la Sûreté du Québec s'est même rendu «inspecter» les locaux de la Société Saint-Jean-Baptiste au cours des dernières heures, histoire de se familiariser avec les lieux.

Jusqu'à maintenant, les entartistes ont réussi à écrabouiller des tartes au visage de Jacques Duchesneau, William «Bill» Johnson, Sylvester Stallone, Pierre Bourque, Jean Doré, Jacques Parizeau, Raël, Pierre Pettigrew, Roger D. Landry, Monsieur B. (Benoît Brière), Gérald Lacoste et Stéphane Dion. MM. Parizeau et Dion ont porté plainte contre les deux entartistes ayant sévi à leur endroit, et ces derniers subiront leur procès les 31 mars et 6 avril prochain.

Il faut noter que les entartistes n'ont fait aucune autre victime depuis leur frappe contre le ministre Stéphane Dion le 7 mai dernier, à Montréal. D'ailleurs, ils n'ont jamais sévi à l'extérieur de la région montréalaise lors de leurs 12 premières frappes. Alors, Jean Charest n'a pas trop à s'inquiéter. Quoiqu'à sa place, je traînerais quand même des vêtements de rechange. Juste au cas où...

Mario GOUPIL

 
 

 page précédente page suivante 
QUE QUI PEUT PUISSE!