Logo
LES ENTARTISTES

membres de l'Internationale des Anarchos-Pâtissiers


Accueil Manifestes Communiques Scrutin Entart-Liste Liens Courrier
 
Archives: Documents
TRANSCRIPTION DU PROCÈS DION

PREUVE DE LA DÉFENSE AU PROCES

NOEL GODIN

55 ans, anthologiste-écrivain

AFFIRMATION SOLENNELLE

INTERROGÉ PAR

MONSIEUR PATRICK ROBERT
ACCUSÉ

Q
Alors Monsieur Godin, que faites-vous régulièrement lors de certaines de vos activités?

R
Oui, disons que je suis un des responsables principaux d'une quarantaine d'attentats pâtissiers qui ont eu lieu en France et en Belgique et qui se sont passés dans la belle humeur sans le moindre dérapage d'aucune sorte et en fait, en général les victimes n'ont aucunement porté plainte, parce que ça aurait été une catastrophe pour leur 'look' puisqu'elle sont là avant tout accrochée à leur image et que c'est pour ça qu'on s'en prend à elles ...

PAR LA COUR
Oui, c'est un préambule pour son témoignage, ça ne veut pas dire que je vais le déclarer expert dans le domaine là.

PAR LA POURSUITE
Bon, c'est là où j'arrivais, je ne veux pas vous interrompre, Monsieur Godin, je voulais juste qu'on sache dans quel cadre monsieur Godin témoigne, si on l'annonce comme un expert il faudrait faire un voir-dire.

PAR LA COUR
Non, non, non, il n'y a personne qui a parlé d'expert à ce moment-ci.

PAR M. ROBERT
Mais nous, on le présente comme un expert, écoutez monsieur Godin est invité autant à New York qu'à Berlin, partout à travers le monde afin de parler de la tarte à la crème. Donc nous considérons qu'il est un expert et sinon le plus notoire des experts de la tarte à la crème.

PAR LA POURSUITE
S'il témoigne en tant qu'expert il faudrait faire un voir-dire et je vous rappelle que les témoins de la Cour doivent ... ça doit être pertinent. Alors ...

R
Ah, mais justement… excusez-moi.

PAR LA COUR
Attendez, attendez, pendant que les avocats parlent, parce que là… quand ils argumentent, vous écoutez ...

PAR LA POURSUITE
Ce qui m’intéresse, je veux savoir si monsieur Godin a quelque chose de pertinent relativement aux événements du 7 mai, et non relativement a l'entartage en général ou dans sa philosophie, on ne fait pas le procès de l'entartage mondial ou on ne fait pas le procès de l'entartage dans sa philosophie mais bien, on fait un procès de voies de fait, un événement qui s'est passé le 7 mai '99. Alors c'est l'essence de mon objection, Monsieur le Juge.

PAR M. ROBERT
Si je peux me permettre, Monsieur le Juge, il n'y a encore personne qui a été accusé d'avoir entarté au Canada, je crois donc qu'il est très important d'entendre tous les points de vue, ce que nous essayons de prouver aujourd'hui à la Cour, au Tribunal, c'est de prouver qu'il y a une pacifique et burlesque de la tarte à la crème qui ne s'apparente en aucune façon aux voies et donc même si monsieur Godin n'était pas présent le 7 mai 1999, nous considérons que son apporte témoignage apporte une lueur extrêmement importante sur la question du voies de fait, même si Claudie Bélanger ne veut pas ... le procureur de la Couronne ne désire pas faire le procès de la tarte, nous sommes dans le procès de la tarte, et comme il n'y a pas de jurisprudence au niveau de la tarte à la crème nous aimerions prendre le temps requis afin de regarder le pour et le contre.

PAR LA COUR
Avez-vous autre chose à ajouter?

PAR LA POURSUITE
Non.

PAR LA COUR
Écoutez, sûrement que je ne le déclarerai pas expert en entartement ou comme entarteur, mais pour vous accorder une défense pleine et entière je vais permettre que monsieur témoigne puis qu'il nous fasse part de ses expériences de l'entartement.

R
Je vous remercie, Votre Seigneurie.

PAR M. ROBERT
Alors Monsieur Godin, depuis combien de temps entartez-vous?

R
Maintenant ça fait vingt-neuf (29) ans en fait que les attentats pâtissiers se multiplient en Belgique et en France et dans l'esprit bon enfant et dans une grande compréhension des médias et de la justice étant donné que nous nous sommes retrouvés une seule fois devant les Tribunaux en France. Il se fait que après l'entartement du Ministre de la Culture Philippe 'Dousteplasi', les entarteurs se sont retrouvés devant les Tribunaux de Grasse, comme l'entartement avait eu lieu en plein festival de Cannes.

PAR LA COUR
Ça devait être une tarte qui était très parfumée?

R
Oui, et c'était effectivement du parfum au sucre de Canne et notre avocat de la Défense a expliqué à la Présidente de la Cour que l'action relevait d'une vieille tradition surréaliste belge d'entarter les facétieux et la Présidente a été très compréhensive puisqu'il y a eu acquittement, le Gouvernement Français a été en appel et il y a eu un nouvel acquittement, en fait.

PAR LA POURSUITE
Je comprends que vous-même, Monsieur le Juge, aujourd'hui vous êtes très compréhensif et que vous permettez à ce que la preuve de ouï-dire soit entendue dans le procès.

PAR LA COUR
Oui, je le permets.

PAR LA POURSUITE
Vous êtes conscient que c'est de la preuve de ouï-dire?

PAR LA COUR
Ah, je suis très conscient.

PAR LA POURSUITE
Je voulais simplement...

R
Pour ce qui concerne la Belgique même, il y a eu plusieurs plaintes de victimes et chaque fois, je dois l'avouer, que je suis convoqué à la police, les représentants de l'Ordre me remettent leur propre liste de souhaits, "Vous ne voudriez pas entarter le chef au prochain bal de la police?" Ça me ferait très plaisir, étant donne que les facéties sont extrêmement bien accueillies et que notamment les désagréments pâtissiers de Bill Gates étaient éminamment populaires.

PAR LA COUR
Très bien.

PAR M. ROBERT
Monsieur Godin, est-ce que vous pourriez dire au Tribunal, en vingt-neuf (29) ans d'entartement y a-t-il eu une seule personne qui a été blessée physiquement?

R
Mais absolument jamais parce que la pseudo violence de ...

PAR LA COUR
A votre connaissance ... à votre connaissance?

R
... la pseudo violence des attentats pâtissiers est purement symbolique en fait, et que les victimes ne sont jamais blessées que dans leur ego, que par rapport à leur image, bien sûr, ce n'est que leur image en fait, qui reçoit des éclats de gâteau chaque fois et c'est ça qui est la véritable catastrophe pour elle, puisqu'elles ne vivent que par rapport à leur image et à leur nombrilisme.

PAR LA COUR
J'ai compris.

PAR M. ROBERT
Je n'ai plus de questions pour le témoin, Monsieur le Juge.

PAR LA COUR
Maître Bélanger, pas de questions?

PAR LA POURSUITE
Je n'ai pas de questions, non.

PAR LA COUR
Merci, Monsieur Monsieur Godin. Est-ce qu'il y a d'autres témoins en Défense?


(FIN DE LA DÉPOSITION DE CE TÉMOIN)

PAR M. ROBERT
Non, nous n'avons pas d'autres témoins, par contre en argument de défense nous sommes allés un peu dans. . .

PAR LA COUR
Vous apporterez des verres en ‘styrofoam’ pour donner à boire aux parties. Excusez.

PAR M. ROBERT
Et donc on n'a plus de témoin, on voudrait principalement déposer des éléments de défense.

PAR LA COUR
Mais vous avez le droit de témoigner aussi vous autres, individuellement, chacun.

PAR M. ROBERT
On se prête si Maître Bélanger veut nous interroger.

PAR LA COUR
Non, mais ce n'est pas à elle à décider, en fait la Poursuite elle, n'est pas obligée de… elle ne peut pas vous forcer même à témoigner, comprenez-vous?

PAR M. ROBERT
Non, mais nous, on est intéressés à témoigner.

PAR LA COUR
Alors allez-y, je vous écoute.

PAR M. ROBERT
Bien, je me pose des questions moi-même?

PAR LA COUR
Oui, oui. Vous pouvez me dire ce qui s'est passé tout simplement.

PAR M. ROBERT
Je peux être subjectif maintenant, je vais sortir de mon rôle de représentant pour…

PAR LA COUR
Oui, oui, vous allez me dire ce qui s'est passé

PAR M. ROBERT
D'accord.

PAR LA COUR
... cette journée-là parce que vous êtes accusés d'avoir commis des voies de fait à l’endroit de Monsieur Stéphane Dion alors il faut que vous nous disiez qu'est-ce qui s'est passé cette journée-là et si c'est ... attendez, un instant, vous aussi, on n'est pas en France, les gens ne sont pas assermentés puis en Belgique, probablement pas non plus, mais ici, même les accusés, quand ils témoignent ils sont assermentés ou font une déclaration solennelle. Ça va?

PAR M. ROBERT
Donc, je lève la main et je promets de dire la vérité ...

 
 

 page précédente page suivante 
QUE QUI PEUT PUISSE!